Faire du vélo : quelles sont les règles en agglomération ?

Ces dernières années, le vélo est en vogue pour les déplacements citadins pour sa praticité et les gains de temps qu’il procure face aux bouchons et embouteillages supportés par les usagers quotidiennement. Mais des règles strictes régulent l’usage du vélo pour la sécurité de tous et une circulation sans accroc. Ainsi l’appellation vélo vise des matériels définis, les voies qui leur sont réservées et le code de circulation particulier a été rédigé par les pouvoirs municipaux.

Les vélos, où doivent-ils rouler en ville et des règles pour les ordonnancer ?

Sont classés dans la catégorie des cyclistes : les bicyclettes en tous genres, motorisées ou non. Les vélos cargos, les tricycles et les quadricycles y sont également assimilés, ont l’obligation de rouler sur les pistes cyclables ou bandes blanches suivant les décisions des autorités ou du préfet. Et il est conseillé aux cyclistes de prendre ces voies dédiées pour leur sécurité. En l’absence de pistes ou de bandes blanches, les vélos sont autorisés à rouler sur le côté droit de la chaussée toujours dans le sens de la circulation et respecter les signalisations. Les trottoirs sont interdits sauf aux enfants de moins de 10 ans sans gêner. 

Les voies vertes et les zones de rencontre sont autorisées sauf dispositions particulières, mais toute infraction est passible d’amende de 174 euros.

Autres mesures réglementaires à respecter

Elles sont diverses.

 Rouler de front à deux n’est permis que s’il n’y a pas de véhicule en sens inverse. En agglomération, les conducteurs doivent respecter la distance latérale de 1 m pour dépasser un cycle. Il est défendu de prendre un sens interdit sauf dérogation signalé par le vélo dessiné sur la signalisation. Les règles de priorité sont communes à tous les conducteurs, la priorité à droite. Deux exceptions cependant : 

  • le cycliste conserve la priorité s’il quitte la piste cyclable pour la chaussée
  • il doit céder la priorité s’il change de piste.

Devant les feux rouges, un cycliste peut passer à l’orange s’il tourne à droite ou continue tout droit. Les mêmes règles pour tous pour le changement de direction de même pour le dépassement. Pour le stationnement, il est permis partout sauf sur les zones délimitées, car un vélo non monté n’est pas considéré comme un véhicule.

Diverses autres règles existent, mais de moindre importance.

Des règles pour des objectifs sécuritaires

Nombreux sont les règlements auxquels les cyclistes doivent se plier. Tous visent la sécurité des cyclistes et l’ordre public. Les règles ont été établies de manière à ce qu’elles éloignent les risques d’accident et les perturbations de la circulation dans les agglomérations où les bouchons et les encombrements sévissent et sont sources de stress, de nervosité et d’énervement quotidiens. Le respect des dispositions et un bon esprit de civisme participeront à des relations sereines entre cyclistes et conducteurs.

Faire du vélo stimule les neurones
Faire du vélo rendrait plus heureux ?