Faire du vélo stimule les neurones

Les activités physiques occupent une place importante dans la vie quotidienne. Cela car elles ont des bienfaits sur la santé physique et morale. Ce qui est le cas du sport du cyclisme. En effet, le fait du vélo apporte plusieurs avantages et notamment le renouvellement des neurones. Ainsi, la question suivante doit être posée : quels sont les apports bénéfiques du vélo sur le système nerveux ?

Le vélo assure une oxygénation du cerveau 

Comme la plupart des sports, le vélo augmente le débit sanguin. Cela est grâce aux efforts fournis. Cet accroissement du débit sanguin fourni de l’oxygène et des nutriments pour le cerveau. En effet, l’oxygénation des neurones améliore les connections entre eux. Ce qui permet d’avoir une meilleure capacité de réflexion. N’oubliez pas aussi qu’une meilleure oxygénation diminue la vitesse de dégradation des cellules neuronales. Il faut aussi savoir que le vélo permet d’éliminer les toxines accumulées dans le cerveau. Bref, on part donc du principe que ce qui est bon pour l’organisme est bon pour le système nerveux.

Augmentation de la matière grise 

Grâce à une meilleure oxygénation cérébrale, on assure la stimulation de la neurogenèse. Cela veut dire que l’effort permet au neurones de se multiplier plus facilement dans la zone de l’hippocampe. Il s’agit de l’aire du cerveau dans laquelle se situent la mémoire et les émotions. Il faut aussi voir que le vélo favorise la production de facteurs neurotrophines. Ce sont des protéines responsables de la croissance et des survies des neurones. En résumé, le fait du vélo assure la performance du cerveau et améliore l’état  des neurones.

Autres avantages apportés par le vélo 

Il faut rappeler que le vélo n’est pas seulement bénéfique pour le système nerveux. En effet, il est avantageux pour tout l’organisme et en particulier le cœur. Cela car pédaler fait travailler le cœur par l’adaptation du rythme cardiaque à l’activité physique. Ensuite, il faut reconnaître que l’élévation du rythme cardiaque a des répercutions sur l’appareil digestif par la stimulation du transit. Enfin, le vélo diminue aussi les risques de diabètes. En effet, 30 minutes de vélo par jour réduit 40 % des risques de contracter le diabète. Bref, le vélo est un sport complet ayant un grand nombre de bienfaits.

Pour conclure, le fait du vélo est une activité physique présentant des avantages pour l’organisme. Plus particulièrement pour le système nerveux. Cela par l’effort physique fourni par le sport en question. Le vélo permet aussi d’éviter certaines maladies comme le diabète.

Faire du vélo : quelles sont les règles en agglomération ?
Faire du vélo rendrait plus heureux ?