5 astuces pour récupérer plus rapidement

Pendant les longs moments d’entraînements pour un concours sportif quelconque, vous oubliez souvent de prendre un peu de votre temps pour vous reposer. Les pensées sont partagées, l’entraînement est à la fois physique et psychologique qu’il est facile d’oublier d’intégrer la journée de récupération dans le planning. Or, selon les entraîneurs professionnels, une bonne gestion de vos jours de repos est également aussi importante que les kilomètres que vous effectuez. Découvrez donc les meilleurs moyens de récupérer après vos entraînements pour être au top de votre forme avant le jour J.

Apprendre à gérer votre planning d’entraînement et bien dormir

Pour récupérer rapidement de vos entraînements, il faut éviter de tomber dans le piège du débutant qui consiste à faire des efforts physiques maximum à chaque session. Pour que le corps puisse retrouver ses facultés physiques optimales, il est important d’alterner les sessions d’entraînements rudes et difficiles avec des périodes moins dures pour le corps. Vous pouvez même alterner avec des périodes de repos les journées les plus difficiles afin de permettre au corps de mieux s’attaquer aux entraînements complexes qui vous restent à faire. Le plus important est de bien dormir également. Sachez que c’est l’arme ultime de la récupération. Pour ce qui est du sommeil, il ne suffit pas de dormir le plus longtemps possible, il est également question de la qualité de votre sommeil. Avant de vous coucher, il est préférable de ne plus regarder votre téléphone. Évitez également de boire de l’alcool ou de la caféine dans les heures qui précèdent votre sommeil.

Insérer une semaine réduite chaque mois d’entraînement

Si vous vous préparez pour un concours sportif complexe, vous allez sûrement vous préparer pendant des mois avant l’épreuve pour mettre toutes les chances de gagner de votre côté. Cependant, il faut savoir qu’il est complètement déconseillé de forcer votre corps à endurer des entraînements très rudes tout au long de votre période de préparation. Essayez d’inclure une semaine réduite tous les trois à quatre semaines afin de permettre au corps de récupérer assez d’énergie pour continuer. Pendant cette semaine, vous pouvez réduire le volume d’effort que vous soutirez à votre corps pour l’aider à mieux s’adapter à l’entraînement.

Bien se nourrir avant tout et se fixer des petits objectifs !

 Une récupération rapide est souvent associée à une bonne nutrition. C’est un facteur important pour accélérer votre rythme de récupération. Adaptez votre nourriture au fur et à mesure qu’avance votre entraînement afin d’aider le corps à refaire le plein d’énergie et récupérer. Mangez des glucides et des protéines entre les entraînements. Il est clair que vous n’arriverez pas à réussir des épreuves difficiles dès le début de votre entraînement. Placer des buts impossibles à atteindre affecte négativement le plan physique et psychologique du corps. Il est préférable de se fixer de petits objectifs et de les atteindre au fur et à mesure que vous avancez dans votre entraînement. Cela permettra au corps de mieux s’adapter à l’évolution de l’entraînement et ainsi de mieux récupérer.

Entrainement : comment connaître sa vitesse ?
Entrainement : comment améliorer son équilibre ?